Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Les secrets pour utiliser le meilleur de votre rameur !

Comme de nombreuses personnes qui exercent le cardio-training, faire un rameur en salle de sport est un bon début. Pratiquer le sport encadré par des vrais professionnels vous permet de découvrir les différences, les avantages ainsi que les caractéristiques de chaque appareil de fitness. Pour profiter davantage de ce sport, vous décidez d’opter pour un modèle professionnel, un rameur d’appartement que vous pouvez utiliser chez vous afin que vous puissiez exercer quand vous le souhaitez et autant de fois que vous voulez. Cependant, la qualité du résultat dépendra de la meilleure utilisation de votre rameur. Voici quelques astuces et stratagèmes vous permettant de bien utiliser votre rameur afin d’obtenir un résultat performant dans peu de temps.

Le rameur est plus efficace et facile à utiliser

rameur testPour les adeptes de fitness, ils préfèrent adopter le rameur par rapport à un vélo elliptique vu son efficacité et sa facilité d’utilisation. Il est certain qu’en exerçant au rameur, vous bénéficiez d’une position soulagée au niveau des articulations et moins imposante, toutefois, ce sport d’aviron travaille 90% de vos muscles, le haut du corps est ainsi sollicité autant que le bas du corps. Les coachs sportifs professionnels suggèrent le rameur avec son apport de musculation harmonieuse et une perte de poids en douceur. Si vous avez déjà un sport en cours que vous pratiquez régulièrement, vous pouvez choisir l’exercice de rameur comme un complément d’exercice, ce renforcement vous donne la possibilité de progresser dans votre programme d’entretien physique.

Échauffements et étirements sont des étapes préliminaires essentielles

Comme tout exercice sportif, les préliminaires ne doivent pas être négligés. Il s’agit de la phase d’échauffement et d’étirement. Des gestes et positions convenables sont très importants pour le bon usage de votre rameur, désormais, il faut débuter votre séance d’entrainement par l’échauffement. Il ne faut pas oublier que le corps doit-être prêt avant d’entamer des exercices de musculation, quelle que soit la durée, entre 30 et 90 min. Dans ce cas, vous devriez vous échauffer et vous étirer au moins 15 minutes. Il ne faut pas se précipiter de s’exercer tout de suite sur votre rameur. La phase d’échauffement est très cruciale pour aboutir à des résultats à la hauteur de vos espérances. Le manque d’échauffement présente de nombreux risques majeurs comme la déchirure, la contracture, des articulations sujettes à des entorses ou de l’embûche de foulures ou luxations. Un échauffement bien accompli prépare les muscles et les tendons à bien accueillir l’effort physique que vous allez procéder après et évite ainsi la baisse de performance.

 

Comment doit se dérouler votre séance de musculation avec un rameur ?

Concept 2 RowerAprès un bon échauffement et que le corps est bien préparé, vous pouvez commencer maintenant votre séance de musculation. Vous allez d’abord vous asseoir sur votre rameur. Afin que vous puissiez comprendre le fonctionnement de cet appareil, vous devriez penser à un mouvement d’aviron ou aux mouvements de pagaie.

Pour bien utiliser votre rameur, vous devriez maîtriser deux phases : la phase de tirage et la phase de retour. Pendant la phase de tirage, il est indispensable de déployer toute votre force d’une manière intensive et en revanche, vous entamez la phase du retour d’une manière détendue.

La bonne position qu’il faut adopter pendant votre activité physique sur un rameur

En ce qui concerne la position idéale à adopter, il est très important d’avoir le dos bien droit. Une position de dos courbé ou chanceler est à éviter tout au long de votre exercice. Garder le dos bien droit est très primordial, car assure la bonne marche de votre activité physique et détermine ainsi vos performances ainsi que vos résultats. Il faut vous assurer que vos épaules se situent parfaitement au-dessus de votre bassin pendant que vous exerciez le rameur. Quand vous posez vos pieds sur la sangle, vos jambes et vos genoux doivent être bien parallèles, même si vous devriez fléchir vos jambes.

Pour entamer votre séance, vous devriez pousser vos jambes de façon que vos bras se fléchissent sous l’effort du tirage. Il faut bien s’assurer que vos jambes se fléchies en douceur et légèrement pour ne pas fatiguer ni détériorer les articulations au niveau du genou. Garder d’une manière constante votre niveau de flexion pendant la phase du tirage et du retour. Garder toujours votre dos bien droit tout en évitant que ce soit lui qu’aille faire l’effort de vous ramener en arrière. Ce sont vos bras qui doivent effectuer ces mouvements en principe.

Le plus important est de ne pas trop se forcer au début. Il faut aller progressivement à votre rythme. N’oubliez pas d’espacer chaque séance de quelques pauses pour éviter la fatigue excessive et les irritations de vos muscles. Bien répartir votre temps de pause et votre temps d’entraînement est indispensable dans ce cas. Ces deux temps opportuns doivent être le même, c’est-à-dire si vous effectuez 30min d’exercices, faire une pause de 30mn sera aussi nécessaire avant de commencer une nouvelle séance.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article