Appuyez sur Entrée pour voir vos résultats ou Echap pour annuler.

Comment choisir un poulailler ?

Elever des poules est une bonne idée surtout quand on aime faire de la pâtisserie ou juste avoir des œufs frais le matin. Les poules ne sont pas si difficiles à élever, du moment qu’elles sont au chaud et ont assez mangé.

Avant d’acheter la poule

Une poule peut être élevée dans une zone industrielle, là, l’option de l’espace n’est pas considérable, mais logiquement une poule en meilleure condition de vie aura un espace de 20 m2. Au bon calcul, la poule dispose d’une cage de 5m2 et d’un terrain libre avec de la végétation pour 15m2. Donc, il faut prendre cette base de calcul quand vous fabriquez le poulailler. C’est vrai qu’il y a des éleveurs qui laissent ses poules dans la nature, mais ce n’est pas sécurisant et ça dérangerait les voisins. L’idéal est d’adopter un poulailler dans le jardin.

Combien de poule vous élevez ?

Une poule peut pondre un œuf par jour quand elle arrive à son quatrième mois. Un coq peut féconder 3 poules à la fois. Ce qui veut dire qu’au départ, si vous avez 4 poules dont trois femelles et un coq, dans une année, une cour de 100m2 ne suffira plus aux poules. Il faut donc bien calculer notre espace libre avant d’élever des poules, car avant tout, il faut penser aux bien-être des poules. Le premier critère que vous devriez prendre en compte est le nombre de poules à élever suivant la surface libre.

Les accessoires du poulailler

Vous devriez songer à mettre de la litière dans la cage. Vous avez le choix entre les copeaux de bois, ou les pailles, mais si vous avez plus de poules que de coq, mieux vaut des pailles. Les pailles iront dans le pondoir, qui sera au nombre des poules. Vous devriez mettre également des nichoirs, car les poules adorent dormir en hauteur qui iront à ses pieds au ras de 15 cm su sol. On aperçoit également les abreuvoirs et les mangeoires qui devront toujours être chargé, car les poules mangent tout le temps, du moment qu’il y a d’éclairage.

Le prix d’un poulailler

C’est vrai que pour les amoureux du bricolage, vous pouvez fabriquer votre propre niche à poule avec du reste de bois, pour une maudite somme de 50 euros. Mais si vous achetez des planches neuves ainsi que des accessoires, vous pouvez tomber sur plus de 200 euros pour un tout mignon poulailler. Alors qu’on peut trouver sur ce site plusieurs types de poulaillers complets et qui sont à la fois moderne et résistant.

Mettre de la clôture

Afin de protéger les poules contre les prédateurs comme les renards ou même les souris, on clôture l’enceinte de la poule. Ce sera des grillages bien enfoncés dans la terre et d’une hauteur de deux mètres environ. Le grillage doit être bien attaché pour que les poules ne le détruisent pas. Il ne faut pas prendre à la légère la qualité du bois dont le pin est idéal, car ça donne de l’aération en été et ça protège contre le froid en hiver. Le toit doit aussi être considérable pour bien résister à la pluie et les ouragans.

Le rituel des poules

Les poules ont besoin de sable et d’herbes en même temps parce qu’elles n’arrêtent pas de picoter la terre et de chercher du ver de terre. Mais elles adorent également faire un bain de terre qui va leur permettre de se débarrasser de ses puces et d’autres insectes. Face à ses rituels, les poules sont également des oiseaux, donc ils volent et se sont des grands ravageurs de potager. Le poulailler idéal sera ni trop grand ni trop petit, mais bien confiné aux nombres des poules.

Les poules sont des bêtes qui ont besoin de s’aventurer dans la nature, or, avoir un poulailler est de rigueur si vous voulez bien élever vos animaux sans trop exagérés.

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés pour cet article